Covid-19 : la décrue se poursuit dans les hôpitaux – Le Figaro

LE POINT SUR LA SITUATION – Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : Le Figaro fait le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19.

Moins de contaminations et de malades hospitalisés, renforcement des mesures à Pékin, activité manufacturière au plus bas depuis deux ans en Chine … Le Figaro fait le point ce samedi 30 avril sur les dernières informations liées à la pandémie de Covid-19.

49.482 nouveaux cas positifs au variant Omicron

Le Covid continue sa décrue en France, selon les chiffres publiés samedi par les autorités sanitaires.

En tout, 49.482 nouveaux cas positifs au variant Omicron ont été enregistrés ces dernières 24 heures. La moyenne sur sept jours, qui lisse les variations en fonction du jour de la semaine, s’élève à 57.186 cas, contre 61.628 vendredi. Elle dépassait les 130.000 début avril.

Le nombre de patients hospitalisés avec le Covid-19 est également en repli, à 23.302 dont 558 nouvelles admissions, contre 24.840 dont 916 nouvelles admissions il y a une semaine, selon les données de Santé publique France.

Au sein de l’hôpital, les soins critiques sont aussi concernés par cette baisse: ils comptaient 1562 malades du Covid samedi, contre 1636 samedi dernier. Le nombre de nouvelles admissions est passé de 69 il y a une semaine à 45 samedi.

Le nombre total de décès depuis le début de l’épidémie s’élève à 145.930, 61 de plus que la veille.

Renforcement des mesures à Pékin

Pékin va renforcer les mesures destinées à lutter contre le Covid-19 en rendant obligatoire de nouveaux tests, ont annoncé samedi les autorités de la capitale chinoise. Cette décision intervient au premier jour d’un week-end prolongé à l’occasion de la Fête du travail. Les Chinois en profitent généralement pour voyager à travers le pays mais cette année, la pire flambée de cas depuis début 2020 en contraint beaucoup à rester chez eux.

Face au variant Omicron, hautement contagieux, les autorités chinoises ont renforcé leur politique zéro Covid, en procédant à des dépistages massifs et des confinements dès l’apparition des premiers cas. Ces mesures strictes ont entraîné un ralentissement de l’économie du pays et une frustration croissante de la population.

Pékin a annoncé samedi qu’à l’issue de ces cinq jours fériés, l’accès aux espaces publics sera davantage limité. À partir du 5 mai, un test Covid négatif effectué au cours de la semaine écoulée sera obligatoire pour entrer dans «de nombreux lieux publics et pour prendre les transports en commun», selon une annonce faite sur le compte WeChat de la capitale.

Pour les activités telles que les événements sportifs et les voyages en groupe, les participants devront également présenter un test Covid négatif effectué dans les 48 dernières heures, ainsi que la preuve qu’ils ont été entièrement vaccinés.

L’activité manufacturière au plus bas depuis deux ans en Chine

L’activité manufacturière en Chine est tombée en avril à son niveau le plus bas depuis février 2020, plombée par une flambée épidémique des cas de Covid qui pèse sur l’économie du pays, selon un indice officiel publié samedi.

L’indice des directeurs d’achat (PMI), indicateur clé de l’activité manufacturière, s’est établi à 47,4 en avril. Un nombre supérieur à 50 témoigne d’une expansion de l’activité et, en deçà, il traduit une contraction.

Les autorités ont indiqué que le «déclin de la production et de la demande» s’est accentué. Depuis mars, une flambée épidémique, la plus forte depuis début 2020, touche la quasi-totalité des provinces de Chine.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Covid-19 : la décrue se poursuit dans les hôpitaux – Le Figaro
Étiqueté avec :        
%d blogueurs aiment cette page :