EN DIRECT – Valérie Pécresse investie par les Centristes – BFMTV

14:14

Jauge de 1500 personnes, masques FFP2: le meeting d’Anne Hidalgo commence à Aubervilliers

Anne Hidalgo présente son prongramme au grand public ce samedi à l’occasion d’un meeting à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, quelques jours après l’avoir dévoilé à la presse.

Selon nos informations, la salle où elle doit être la seule à prendre la parole peut accueillir jusqu’à 1500 personnes, auxquelles des masques FFP2 seront par ailleurs distribuées – en tout cas à celles qui le souhaitent.

Dans l’assistance, quelques figures du Parti socialistes venues soutenir leur représentante à la présidentielle: Patrick Kanner, patron des sénateurs du PS, Olivier Faure, Premier secrétaire et Johanna Rolland, maire de Nantes.

13:19

Si Jean-Luc Mélenchon n’est pas élu président, il envisage de s’”inscrire à la fac pour faire de l’anthropologie”

Vendredi soir, Jean-Luc Mélenchon, candidat des Insoumis à la présidentielle – sa troisième tentative dans le scrutin suprême de la Ve République – a accordé une interview au long cours et en direct au média en ligne son Thinkerview. Il y a ébauché son projet de vie en cas de défaite à l’élection et donc de retrait de la vie politique.

“Je me dis que si je ne suis pas élu à cette élection présidentielle, j’irai m’inscrire à la fac pour améliorer ma formation et faire de l’anthropologie”, a-t-il envisagé.

“Savoir me met toujours en appétit. Je trouve ça excitant. Je lis beaucoup : parfois, j’ai le sentiment d’avoir trouvé une piste alors je m’engage à fond”, a-t-il encore souligné.

[embedded content]

13:10

Anne Hidalgo se prépare à se lancer dans son meeting à Aubervilliers

La maire de Paris et candidate socialiste à la présidentielle, Anne Hidalgo, est sur le point de se lancer dans un grand meeting du côté d’Aubervilliers.

12:51

Pécresse investie par les Centristes

Valérie Pécresse a officiellement reçu samedi le soutien des Centristes à qui elle a promis “un programme de puissantes réformes”, sans lâcher sur la fermeté en matière de régalien. “Mon projet est de droite, il est de rupture, mais il est 100% compatible avec vos valeurs”, a assuré la candidate LR, en assurant: “nous sommes ici pour incarner une troisième voie entre l’immobilisme et la démagogie”.

Elle s’exprimait lors du Conseil national des Centristes, qui venaient de voter une motion lui promettant de s’engager “pleinement et totalement pour sa campagne”. Rendant hommage à la “fidélité” du parti présidé par Hervé Morin, elle a salué des valeurs dans lesquelles elle “se reconnaît”: “L’Europe, la solidarité, la liberté, la décentralisation” mais aussi “ouvert sur la société, ses évolutions” telles que “l’égalité entre tous quelle que soit leur couleur ou leur origine, l’égalité femmes-hommes”.

Face au “cynisme présidentiel”, la présidente de l’Ile-de-France a promis de “remettre de l’ordre dans les comptes” avec un programme de “puissantes réformes” sur les retraites, l’assurance chômage ou la décentralisation. “Nous allons mettre au coeur de notre projet éduquer”, a-t-elle également promis, en reprenant son idée de “nation éducative” qui “mettra fin au collège unique qui est en fait uniforme”.

12:10

Louis Aliot appelle Gilbert Collard à démissionner de son mandat de député européen

Interrogé à la mi-journée par France Info, Louis Aliot a poussé Gilbert Collard a “aller au bout de sa logique” en se défaisant de son mandat d’eurodéputé. “Il faut aller jusqu’au bout de sa logique. Il a reçu son mandat de député européen par les électeurs du RN. Il faut qu’il en tire les enseignements et qu’il démissionne de son mandat”, alancé le maire RN de Perpignan.

“S’il fait ça, là, je croirais (à la sincérité de sa démarche, NDLR)”, a-t-il achevé.

11:29

“Je pense qu’un jour Marine Le Pen rejoindra Eric Zemmour”: Gilbert Collard commente sa décision

Ironie, provocation ou vraie conviction. Gilbert Collard a encore livré une saillie propre à enflammer le débat public en commentant son passage du RN à l’équipe d’Eric Zemmour ce samedi. Intervenant en fin de matinée au micro de France Bleu Gard Lozère, l’eurodéputé a ainsi lâché:

“Je pense qu’un jour viendra où Marine Le Pen fera comme moi, et rejoindra Eric Zemmour”. Il a prolongé: “Il a pour lui une dynamique qui est celle du courage historique, du courage politique”. “Je n’ai rien contre le Rassemblement national ni contre Marine Le Pen, aucune récrimination, aucune vindicte”, a-t-il encore promis.

Il s’est par ailleurs défendu de tout opportunisme: “Je rejoins Eric Zemmour pour les idées, pour le débat, pour le goût de la liberté et je reste un homme libre”.

11:21

Le porte-parole de “Reconquête!” revendique 400 promesses de parrainages pour Eric Zemmour

“On approche des 400”. Denis Cieslik, prote-parole du mouvement d’Eric Zemmour, a revendiqué 400 promesses de parrainages en faveur de son candidat ce samedi sur notre plateau, vantant une “dynamique énorme”, portée par un “effet ralliement”.

Si ceux de Jérôme Rivière et Gilbert Collard sont à l’évidence trop frais pour avoir joué, il a vu dans l’arrivée de Guillaume Peltier – ex-vice-président des Républicains – un “vrai souffle” ayant “rassuré” certains élus.

“Pas de triomphalisme, on reste vigilant”, a toutefois garantis Denis Cieslik rappelant qu’il ne s’agissait encore que de promesses et non de signatures effectives.

11:12

Hervé Morin “très à l’aise” avec une Valérie Pécresse qui tend la main au centre mais aussi à son aile droite

En direct sur notre antenne, le président des Centristes a justement été interrogé sur ce “grand écart” politique auquel est contraint Valérie Pécresse, entre son aile droite et son aile plus modérée. “Je la soutiens depuis plus d’un an”, a fait valoir Hervé Morin qui a poursuivi: “J’ai cette proximité qui m’amène à être très à l’aise avec cette campagne.”

S’il a rappelé le libéralisme de sa famille politique, Hervé Morin a aussi rappelé qu’elle était attachée aux valeurs régaliennes. Deux piliers qui lui permettent selon lui d’être également “très à l’aise” avec le programme de la candidate.

10:59

Valérie Pécresse à la Maison de la Chimie pour le Conseil national des Centristes

Elle a honoré l’invitation. Conviée par Hervé Morin au Conseil national de sa formation, les Centristes, Valérie Pécresse vient de faire son arrivée à la Maison de la Chimie, édifice du VIIe arrondissement de Paris où se tient la réunion. Un déplacement vers le centre qui succède à un signe envoyé à son aile droite plus tôt, à travers une rencontre avec Laurent Wauquiez en fin de semaine.

Valérie Pécresse à la Maison de la Chimie ce samedi. Valérie Pécresse à la Maison de la Chimie ce samedi.
Valérie Pécresse à la Maison de la Chimie ce samedi. © BFMTV

10:47

Eric Zemmour se veut le “catalyseur” d’une “aspiration à se rassembler” à droite ou à l’extrême droite

Le déplacement cannois d’Eric Zemmour doit lui permettre de poser en rassembleur de sa famille politique et idéologique.

Il a ainsi décrit les débauchages de Guillaume Peltier – depuis les rangs de LR – puis des eurodéputés Jérôme Rivière et Gilbert Collard – au RN – comme un “symbole politique”. Celui d’une “aspiration à se rassembler” qui animerait selon lui la droite et l’extrême droite “depuis 20 ou 30 ans”.

Un désir contrarié selon lui “par le machiavélisme de la gauche et la bêtise de la droite”. “Je suis le catalyseur, je ne suis que ça”, a-t-il avancé.

10:43

“C’est d’abord une campagne d’amitié”: Eric Zemmour commente le ralliement de Gilbert Collard

Eric Zemmour a expliqué en ces termes les ralliements dont il fait l’objet ces derniers jours devant nos caméras: “C’est d’abord une campagne d’amitié et de camaraderie”. Il est revenu sur ses relations avec Gilbert Collard: “C’est un ami. On s’échange des idées, des livres depuis très longtemps”.

Il a réfuté l’idée que ses alliés aient opéré de choix opportunistes: “L’aigreur est un sentiment, le calcul est raisonné. (…) Certains font des calculs et choisissent leur parti avant leur pays. Là, c’est le choix des convictions et de la France”.

10:27

Eric Zemmour déambule dans les rues de Cannes

Eric Zemmour a, comme prévu, débuté sa journée par une déambulation matinale dans les rues de Cannes. S’exprimant très brièvement devant la presse au milieu de la cohue, il s’est réjoui des derniers ralliements en sa faveur. “Vous voyez, il y a Guillaume, Jérôme et maintenant il y aura peut-être aussi Gilbert”, a-t-il observé, évoquant les arrivées dans son équipe de Guillaume Peltier, transfuge de LR, et des eurodéputés RN Jérôme Rivière et Gilbert Collard, avant d’être emporté par son service d’ordre.

Eric Zemmour à Cannes ce samedi 22 janvier. Eric Zemmour à Cannes ce samedi 22 janvier.
Eric Zemmour à Cannes ce samedi 22 janvier. © BFMTV

9:39

Eric Zemmour ? “Un aimant à aigris et à jaloux” d’après Louis Aliot

Louis Aliot a continué à développer son analyse des défections de cadres du RN en faveur d’Eric Zemmour – on en a recensées trois en trois jours. Eric Zemmour est un “aimant à aigris et à jaloux”, a-t-il jugé. “Electoralement, ça n’a pas beaucoup d’importance”, a-t-il posé, dénonçant des personnalités venues “profiter du RN et de ses mandats et qui maintenant vont trouver que l’herbe est plus verte dans le pré d’à côté”.

9:35

“Ça fait 3 ans qu’il aurait dû quitter le RN”: Louis Aliot, “pas étonné” par le départ de Gilbert Collard dont il dénonce le “nomadisme politique”

Le maire RN de Perpignan, Louis Aliot, a commenté les défections au sein du RN en faveur d’Eric Zemmour sur notre antenne ce samedi matin. Il s’est notamment attardé sur le cas Gilbert Collard:

“Je suis un peu à l’origine de son arrivée au RN. Je pense qu’il aurait dû ne plus être au RN depuis trois ans déjà. Aux dernières européennes, il avait fait du chantage en menaçant de partir chez Dupont-Aignan et malheureusement on a cédé à son chantage”, a-t-il posé, assurant que ce départ ne l’”étonne pas”.

“Manifestement, en politique, il est dans le nomadisme”, a-t-il encore pointé.

9:24

Présidentielle : Macron loin devant Pécresse et Le Pen à égalité

Emmanuel Macron arriverait largement en tête du premier tour de la présidentielle si celui-ci avait lieu dimanche, avec 25% des intentions de vote, devant Valérie Pécresse (LR) et Marine Le Pen (RN) à égalité à 15,5%, selon un nouveau sondage samedi.

Au second tour, le président sortant l’emporterait devant chacune de ces deux candidates, d’après cette enquête Ipsos-Sopra Steria réalisée pour Le Monde, la Fondation Jean Jaurès et le Cevipof auprès de plus de 12.500 personnes, et allant dans le même sens que de nombreux autres sondages récents. Emmanuel Macron obtiendrait ainsi 54% des voix face à Valérie Pécresse (46%), et 57% contre Marine Le Pen (43%).

Avec 13% au premier tour, Eric Zemmour (Reconquête) refait, par rapport à d’autres sondages récents, une partie de son retard sur les deux femmes. A gauche, Jean-Luc Mélenchon (LFI) arriverait en tête des intentions de vote avec 8%, devant Yannick Jadot (EELV, 7%), l’ex-ministre de François Hollande Christiane Taubira (5%) et Anne Hidalgo (PS, 3,5%).

Sondage réalisé du 14 au 17 janvier auprès d’un échantillon de 12.542 personnes inscrites sur listes électorales. Marge d’erreur comprise entre 0,2 et 0,9 point.

8:05

“Amoral”: réactions courroucées au RN après la défection de Gilbert Collard

Après avoir subi cette semaine le départ de Jérôme Rivière, le patron de leurs eurodéputés, vers la campagne présidentielle d’Eric Zemmour, les cadres du Rassemblement national doivent donc faire face à une nouvelle défection: celle de Gilbert Collard.

Et selon les éléments recueillis par le service politique de RMC, l’initiative de l’avocat a soulevé une vaste colère dans les rangs de la formation de Marine Le Pen. “Amoral”, “ingrat”, voici quelques-uns des propos lâchés par l’entourage de la candidate à la présidentielle. “Je l’ai vu deux fois au RN en cinq ans”, dit encore un autre qui estime que ça ne “changera pas grand-chose”.

Marine Le Pen n’a pas encore réagi à ce coup dur mais elle avait commenté la veille lors d’une conférence de presse la trajectoire de Jérôme Rivière et du militant Damien Rieu: “Je ne respecte pas la duplicité. (…) Je pense qu’en politique aussi on peut se comporter avec droiture.”

L’arithmétique des sondages est d’ailleurs favorable à Marine Le Pen, qui domine son rival Eric Zemmour dans les enquêtes d’opinion. Son rival espère inverser la tendance par ces prises de guerre.

7:55

L’eurodéputé Gilbert Collard rejoint officiellement la candidature d’Eric Zemmour ce samedi

L’eurodéputé Gilbert Collard quitte les rangs du Rassemblement national pour rejoindre l’équipe présidentielle d’Eric Zemmour.

Déjà sous-entendu hier dans une vidéo où il indiquait qu’il s’apprêtait à se “baigner” dans une “petite rivière” (clin d’oeil d’ailleurs à son collègue au Parlement européen Jérôme Rivière qui a lui aussi décidé de se mettre au service de l’ancien chroniqueur), appelée “le Rubicon”, son ralliement sera officiel ce samedi. Il doit en effet participer au meeting d’Eric Zemmour à Cannes.

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

EN DIRECT – Valérie Pécresse investie par les Centristes – BFMTV
Étiqueté avec :        
%d blogueurs aiment cette page :