Espace de coworking à Asnières-sur-Vègre. Une génération 2.0 relance les activités de Village Factory – Les Nouvelles – L’Echo
Cyril Lugan, au fond à droite, est arrivé à Village Factory. Il participe activement à la relance de l'espace de coworking avec Martin et Vivien.
Cyril Lugan, au fond à droite, est arrivé à Village Factory. Il participe activement à la relance de l’espace de coworking avec Martin et Vivien. (©Les Nouvelles de Sablé)

Avec la crise sanitaire, l’espace de coworking d’Asnières-sur-Vègre (Sarthe) évolue quelque peu. Rencontre avec une nouvelle génération de professionnels.

Cyril Lugan est Sarthois d’origine et ingénieur. Après quelques années passées à travailler en région parisienne et en province, il était à la recherche d’un endroit pour s’installer : « Avec ma compagne, nous avions deux critères. Il fallait qu’il y ait une gare TGV à proximité et un espace de coworking. » Ce que d’autres nomment un tiers lieu, un endroit qui n’est ni un lieu de travail, ni un lieu de résidence.

C’est donc le hasard qui le guidera en Sarthe et à Village Factory, sans préméditation. Depuis octobre 2020, il s’est installé dans la campagne d’Avoise et se rend régulièrement à Asnières-sur-Vègre. Pas seulement pour travailler, aussi pour changer d’air. « Je suis développeur informatique indépendant depuis trois ans et je peux avoir des contrats de travail qui peuvent aller de quelques jours à des périodes beaucoup plus longues. Je travaille sur ce qu’on appelle l’électronique embarquée : les puces, les téléphones. » Bref, des technologies de pointe.

« Rencontrer du monde »

Le jeune homme avoue que quand il prend son vélo pour rejoindre l’ancienne école communale transformée en espace de coworking depuis 2016 sous l’impulsion de l’Asniéroise Isabelle Clep, c’est surtout « pour rencontrer du monde. »

Dans le monde de l’informatique, il est fréquent de travailler à distance avec des gens qu’on ne voit pas et ne verra sans doute jamais physiquement : « On n’a pas attendu la crise du Covid et les confinements pour faire des apéros à distance, » souligne le Sarthois.

L’espace de coworking asniérois apporte une autre dimension à son métier. Cyril Lugan y rencontre des professionnels de sa profession avec qui il partage principalement sur des sujets extraprofessionnels. « Récemment, on a organisé un événement. Avec Martin et Vivien, deux autres développeurs qui fréquentent Village Factory, on a fait venir des gens de Happy Dev, un collectif national de développeurs informatiques indépendants dont certains sont installés au Mans. Ils s’inscrivent dans une certaine éthique, dont celle de la qualité de vie pour ceux qui les rejoignent. »

À lire aussi

« Village Factory a changé sa raison d’être »

La dizaine de professionnels indépendants a passé du temps à discuter, à échanger, à apprendre à se connaître dans la perspective d’éventuelles collaborations futures. Parmi les Manceaux, certains avaient fait le déplacement en vue d’un déménagement dans la région de la Petite cité de caractère. Une vague 2.0 déferlerait-elle sur Asnières ?

« Quand Village Factory a été lancé à Asnières, analyse Cyril Lugan, les gens venaient parce que la commune avait été la première à bénéficier de la fibre. Ils y partageaient le chauffage en hiver et mangeaient ensemble. » Au lieu de rester seuls à la maison.

« Le Covid a changé les choses. Village Factory a changé sa raison d’être après plusieurs mois de fermeture. On n’a plus besoin d’y être tous les jours. On a tous la fibre à la maison. On pourrait même co-worker les uns chez les autres. »

Vers d’autres axes de fonctionnement

Pour maintenir le tiers lieu en vie, Cyril Lugan pense qu’il faut définir d’autres axes de fonctionnement. Vers des activités plus sociales que professionnelles :

« On réfléchit à mettre en place du ciné partage, des repas. Actuellement, on est une quinzaine de personnes à fréquenter le lieu de façon régulière ou ponctuelle et on se retrouve tous les jeudis midi pour un temps d’échanges. Un des thèmes qui nous relie est celui de l’écologie, du climat et de la résilience. »

Espace coworking Village Factory à l’ancienne école communale derrière la mairie. Contacts possibles sur place le jeudi ou par mail : coworking@village-factory.net

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Les Nouvelles de Sablé dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Espace de coworking à Asnières-sur-Vègre. Une génération 2.0 relance les activités de Village Factory – Les Nouvelles – L’Echo
Étiqueté avec :
%d blogueurs aiment cette page :