Impôts 2022 : peut-on déduire ses frais de télétravail ? – LaDepeche.fr

l’essentiel La campagne de déclaration de revenus 2022 a débuté le 7 avril dernier. Peut-on déduire ses frais de télétravail ? Y a-t-il un montant maximum ? La Dépêche du Midi fait le point.

Le 7 avril dernier a commencé la période de déclaration de revenus pour les impôts 2022. Comme l’an dernier, en raison du télétravail et du Covid-19, les sommes versées par les employeurs pour indemniser les frais de télétravail sont exonérées d’impôt, à hauteur de 2,50 € par jour, 55 € par mois et 580 € par an pour l’année 2021.

En principe, ces remboursements ou allocations exonérés d’impôts sur le revenu sont identifiés par l’employeur. Le salarié pourra s’en assurer dès lors qu’il déclarera ses revenus 2021. Il lui suffit pour cela de vérifier les montants préremplis par rapport à ses bulletins de paie.

Quels sont les frais de télétravail déductibles ?

  • Les frais de communication (abonnement) ;
  • Les frais de fournitures et d’imprimés (cartouches d’encre, papier) ;
  • Les frais liés à l’utilisation d’un local privé (frais d’électricité, d’eau) ;
  • Les frais de déplacement entre le domicile et le lieu de travail, avec justification ;
  • Les frais de téléphone portable ;
  • L’achat de mobilier et matériel informatique pour les besoins de l’activité professionnelle.

Si le salarié n’a pas perçu d’allocation de son employeur

Dans le cas où le salarié n’a pas perçu d’allocation de son employeur, il peut opter pour l’abattement forfaitaire de 10 %, calculé automatiquement sur les montants qu’il déclare en traitements et salaires.

Le contribuable peut également choisir de déduire ses dépenses pour leur montant réel, à condition de pouvoir les justifier.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Impôts 2022 : peut-on déduire ses frais de télétravail ? – LaDepeche.fr
Étiqueté avec :
%d blogueurs aiment cette page :