“Le président des chèques et des échecs” : Emmanuel Macron prend cher – Gala

Il n’est pas encore entré dans l’arène de la campagne présidentielle et pourtant, Emmanuel Macron est déjà attaqué de tous les côtés sur son bilan. Ce vendredi 18 février, lors d’un meeting au Cannet, Valérie Pécresse n’a pas épargné le président de la République. Elle ne lui a fait aucun cadeau même sur l’économie, qui est pourtant l’un de ses sujets favoris.

« Emmanuel Macron va présenter sa candidature, il ferait mieux de présenter ses excuses. » La phrase choc est signée Valérie Pécresse. Un peu moins d’une semaine après son meeting très critiqué au Zénith de Paris lors duquel elle avait semblé chasser les potentiels électeurs d’Éric Zemmour, la candidate LR à l’élection présidentielle a changé de cible ce vendredi 18 février. Dans un nouveau meeting au Cannet, dans les Alpes-Maritimes, la présidente de la région Ile-de-France s’est montrée très combative. Dans son discours diffusé notamment sur BFM TV, chaque phrase ressemblait à une flèche lancée à l’endroit du chef de l’État. « Waterloo sécuritaire », « Bérézina migratoire »… Valérie Pécresse n’a fait aucun cadeau au président de la République.

Même sur le plan économique qui est souvent présenté comme l’un des points forts du quinquennat d’Emmanuel Macron, marqué par des annonces de baisse du chômage et d’une reprise de la croissance, l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy attaque. Selon elle, « tout ça, c’est du trompe l’œil ». « Les chèques d’Emmanuel Macron servent à acheter les biens produits à l’étranger. Il avait promis la réindustrialisation du pays. Aujourd’hui, c’est un échec. Emmanuel Macron est le président des chèques et des échecs », a lancé Valérie Pécresse, très applaudie. Elle dénonce une « addiction toxique à la dépense publique ».

> Découvrez les hommes qui ont marqué la vie de Valérie Pécresse

« C’est ça le bilan d’Emmanuel Macron, (…) un dépôt de bilan »

« Nous ne pouvons pas laisser la France avec cette dette colossale. Mille milliards de dette de plus que sous Nicolas Sarkozy. C’est ça le bilan d’Emmanuel Macron. Et ça ressemblerait s’il était chef d’entreprise à un dépôt de bilan », a déclaré sur scène l’épouse de Jérôme Pécresse, une semaine après sa rencontre avec l’ancien président de la République qui ne l’a pas encore soutenue publiquement. « Nous avons à mettre fin à ce quinquennat de l’impuissance publique. Cinq ans, c’était trop. Dix ans, ce sera trop tard », a martelé la candidate de la droite.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Romain Gaillard / Pool / Bestimage

A propos de


Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

“Le président des chèques et des échecs” : Emmanuel Macron prend cher – Gala
Étiqueté avec :        
%d blogueurs aiment cette page :