Le régulateur britannique veut plus de diversité dans les entreprises cotées  Les Échos