Le top du télétravail : ma vie de nomade numérique sur la route – ZDNet France

Le top du télétravail : ma vie de nomade numérique sur la route

Image : Laura Tiensuu

Lorsque l’employeur de Laura Tiensuu est passé au travail à distance, au lieu de créer un bureau à domicile, elle a vu une chance de faire ce qu’elle avait toujours voulu faire : devenir une nomade numérique, travaillant, voyageant et vivant dans un van.

Depuis l’année dernière, Tiensuu et son partenaire ont voyagé à travers l’Europe dans leur van personnalisé customisé, travaillant sur leurs différents emplois pendant la journée et escaladant et explorant des endroits comme les Alpes françaises et les canyons du nord de l’Espagne pendant leur temps libre.

“Le fait d’être entièrement à distance nous a donné l’occasion de combiner nos passions personnelles et professionnelles”, explique Mme Tienssu, responsable des données marketing et de l’analyse dans l’entreprise technologique Aiven. “Je trouve cela tellement plus facile de se déconnecter du travail”.

publicité

Des pauses dans la nature

La journée de travail de Tienssuu se passe principalement à l’intérieur du van, mais elle fait des pauses tout au long de la journée pour marcher ou explorer le magnifique environnement paysage dans lequel elle est provisoirement installée. Bien que le travail soit une priorité, elle essaie de profiter du beau temps lorsqu’il se présente et modifie ses horaires de travail pour avoir plus de temps pour son passe-temps favori : l’escalade.

“J’essaie de passer autant de fenêtres de beau temps à l’extérieur que possible et j’essaie de travailler quand il pleut – quel que soit le jour de la semaine”, dit-elle. “Quand il fait beau et que je travaille, je travaille souvent avec la porte du van grande ouverte ou même depuis l’extérieur du van.”

Le style de vie nomade numérique, ou une personne travaille à distance tout en voyageant dans différents endroits, a augmenté parmi les jeunes travailleurs depuis le début de la pandémie. En 2021, on comptait 35 millions de nomades numériques dans le monde, dont Tiensuu et son partenaire.

Le mode de vie en van n’est pas sans poser de problème

Devenir un nomade numérique à plein temps a nécessité près d’un an de préparatifs. Il a fallu travailler sur le projet de van le soir et le week-end pour en faire un espace où ils pourraient à la fois vivre et travailler. Ils ont notamment installé une antenne externe sur le toit de la camionnette, ainsi qu’un boîtier Wi-Fi à l’intérieur afin de pouvoir accéder à Internet, qu’ils soient en ville ou garés dans un parc national hors réseau. “Nous achetons également une carte SIM locale dans chaque pays que nous visitons, ce qui nous permet d’avoir une assez bonne connexion”, explique la jeune femme.

Le mode de vie en van n’est pas sans poser de problème, cependant. Tiensuu raconte qu’il leur est déjà arrivé de tomber en panne sur le bord de la route et de manquer d’énergie solaire au milieu d’une réunion Zoom.

Les deux tourtereaux ont également dû faire des concessions pour travailler et partager un si petit espace. Tiensuu dit que lors de l’aménagement du van, ils se sont assurés d’avoir suffisamment d’espace de bureau pour tous deux, ainsi que d’investir dans les bons outils comme des casques anti-bruit et des microphones afin qu’ils puissent avoir des appels simultanément sans problème. “Il y a beaucoup de planification dans tout cela”, a déclaré Tiensuu. “L’espace de travail adéquat est super important, nous l’avons donc aménagé en premier et ensuite tout le reste autour.”

Farrell et son fiancé de l’époque se sont arrêtés dans 17 endroits différents du pays

Tiensuu et son partenaire continuent de voyager en Europe, dernièrement en Espagne. Elle dit qu’elle n’échangerait ce style de vie pour rien au monde. “Cela a eu un impact positif sur ma motivation et mon engagement envers mon travail”, a-t-elle déclaré. “J’aimerais voir autant de personnes que possible vivre cette expérience”.

Le travail à distance était autrefois une anomalie – si vous aviez une politique de télétravail à votre travail, vous faisiez partie des chanceux. Mais une fois que la pandémie a forcé de nombreux employés de bureau à travailler à distance d’une manière ou d’une autre, il est rapidement devenu la norme pour les entreprises comme celle de Tiensuu de se mettre à distance.

Selon le 2021 State of Remote Work Report from Owl Labs, 90 % des télétravailleurs à temps plein interrogés ont déclaré être plus productifs en travaillant à distance que dans un bureau. En outre, 74 % d’entre eux ont déclaré que le travail à domicile était meilleur pour leur santé mentale, et 84 % ont indiqué qu’une option permanente de travail à domicile les rendrait plus heureux, même si cela impliquait une certaine réduction de salaire.

21 % des nomades numériques sont comme Tiensuu et travaillent dans un van, 27 % choisissent de travailler dans des Airbnbs. Kelly Farrell, chef de produit technique chez Vista/Cimpress, est l’un de ces nomades numériques qui souhaitait tirer parti de la vie professionnelle à distance en voyageant tout en bénéficiant d’un certain luxe.

“Nous avons séjourné dans des Airbnbs dans différents endroits du pays que nous voulions découvrir”, a-t-elle déclaré. “Nous avons pu sortir davantage, nous étions en meilleure santé et plus heureux, nous avons mangé beaucoup d’aliments différents et nous avons fait plus de pas tous les jours.”

Farrell et son fiancé de l’époque se sont arrêtés dans 17 endroits différents du pays, sur une période de cinq mois, tout en travaillant en semaine et en explorant chaque fois qu’ils le pouvaient après les heures de travail et pendant les week-ends. En deux semaines seulement, ils ont pu explorer trois parcs nationaux américains lorsqu’ils ne travaillaient pas dans leur Airbnb.

Quels préparatifs pour travailler en camping car ?

“Je n’oublierai jamais la traversée du Montana en voiture et de m’être arrêtée pour regarder des os de dinosaures dans un musée situé près d’une voie de migration de dinosaures bien connue entre les parcs nationaux de Glacier et de Yellowstone”, a-t-elle déclaré. “Parfois, cela me semblait surréaliste de me réveiller un lundi matin, d’appeler pour un point quotidien et de faire comme si je ne venais pas de conduire à travers des terrains incroyables et de voir des endroits dont je ne connaissais pas vraiment l’existence.”

Tout comme Tiensuu, la logistique du voyage de Farrell a également nécessité des préparatifs – de la réservation d’endroits où loger à la détermination de la façon de se rendre à une destination et d’intégrer correctement le travail lorsque votre espace de bureau change fréquemment. Par exemple, Farrell a dit qu’ils bricolaient des chambres ou des cuisines pour qu’elles servent de bureaux et qu’ils utilisaient des objets tels que des claviers et des souris Bluetooth, et des casques anti-bruit pour transformer ces espaces en bureaux.

Et comme ils ne sont jamais restés longtemps dans le même fuseau horaire, ils ont toujours travaillé à l’heure de la côte Est, ce qui leur permettait de profiter du soleil et de faire des découvertes après le travail s’ils étaient sur la côte Ouest des Etats-Unis. “Après une journée de travail, nous sortions et explorions l’endroit où nous étions. À Austin, nous allions voir des concerts ou manger des tacos ; à Tucson, nous allions jouer au tennis ou faire de la randonnée”, a déclaré Farrell.

Selon Nomad List, une ressource en ligne pour les nomades numériques, les îles Canaries en Espagne, Lisbonne et Le Cap figurent parmi les endroits les mieux notés pour travailler à distance en tant que nomade numérique.

“Je pense que la plupart des gens doivent attendre d’être à la retraite pour faire un road trip comme celui que j’ai eu le privilège de faire lorsque je travaillais chez Vista/Cimpress” a déclaré Farrell.

Malgré les aspects non conventionnels de la vie de nomade numérique, ceux qui en ont fait l’expérience disent que cela a changé la façon dont ils compartimentent leur travail et leur vie personnelle, mêlant les deux pour en faire une expérience. “J’y ai vu des avantages assez importants, notamment en termes d’appréciation envers mon employeur”, a déclaré Tiensuu. “Je trouve ce genre de flexibilité bien meilleure que tous les avantages plus traditionnels que l’on voit”.

Farrell est d’accord avec Tiensuu et affirme que la flexibilité au travail est devenue trop importante pour que de nombreux travailleurs à distance y renoncent. “Je pense que les employés ayant plus de flexibilité sont probablement l’avenir du travail, être capable de vivre comme vous le souhaitez”, a-t-elle déclaré. “Je pense que vous voulez différentes choses du travail à différents moments de votre vie, donc avoir cette flexibilité est super important.”

Pour aller plus loin sur ce sujet

Vous pouvez lire les aventures de Sophie Gironi sur son blog “Gari le camion”, qui passe une grande partie de son temps à développer son entreprise depuis son camping car.

Source : “ZDNet.com”

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Le top du télétravail : ma vie de nomade numérique sur la route – ZDNet France
Étiqueté avec :
%d blogueurs aiment cette page :