Présidentielle 2022 : Robert Ménard, soutien de Marine Le Pen, dit se mettre en retrait jusqu’au second tour – franceinfo

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

00h00 : Ce live est terminé. Voici le point sur l’actualité de la journée :

• Selon les autorités américaines, le croiseur Moskva a bien été coulé par des missiles ukrainiens, ce que conteste Moscou.

L’interrogatoire de Salah Abdeslam, seul membre des commandos du 13-Novembre encore en vie, s’est achevé au Palais de justice de Paris. L’accusé a présenté “ses condoléances” et “ses excuses” aux victimes.

• Des dizaines de manifestations contre l’extrême droite sont organisées samedi un peu partout en France.

Monaco s’impose à Rennes (3-2) pour le compte de la 32e journée de Ligue 1 et grimpe à la 4e place.

23h51 : Alors qu’une dizaine de rassemblements auront lieu “contre l’extrême-droite”, “ses idées” et contre “Marine Le Pen à l’Elysée” ce samedi à Paris et dans plusieurs villes de France, le mouvement Les Patriotes de Florian Philippot appelle de son côté à une “grande manifestation anti-Macron pour l’avenir de la France”, toujours à Paris. Dans les faits, il s’agira d’un rassemblement à 15h, place Fontenoy, dans le 7e arrondissement de Paris. Nicolas Dupont-Aignan y est notamment attendu. Le candidat Debout La France a été éliminé au premier tour et a appelé à voter pour Marine Le Pen au second.

23h30 : Dans le village du général de Gaulle, Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont arrivés à égalité dimanche dernier. France 2 est allé à la rencontre de ces électeurs.

(FRANCE 2)

22h46 : Le maire de Béziers Robert Ménard, proche de Marine Le Pen, votera bien le 24 avril en faveur de la candidate RN à la présidentielle malgré ses “désaccords”, et ne s’exprimera plus d’ici au second tour, a-t-il indiqué à l’AFP, confirmant une information du Monde. “J’ai des désaccords avec Marine Le Pen que n’ai jamais cachés. Je n’entends plus les répéter à chaque intervention médiatique. J’ai donc décidé de ne plus prendre la parole jusqu’au 2e tour”, a-t-il déclaré.

22h25 : Plus de 70 associations, ONG ou syndicats appellent à manifester demain “contre l’extrême droite et ses idées” et contre “Marine Le Pen à l’Elysée”. “Nous invitons chacune et chacun à participer à de larges rassemblements populaires dans toutes les communes de France et à Paris”, écrivent les signataires dans une tribune dont franceinfo a eu connaissance. Le cortège partira à 14 heures de la place de la Nation à Paris, du Vieux Port à Marseille, de la place de la République à Lille, à 14h30 de la place de la République à Perpignan.

20h21 : L’acte sera difficile, sans naïveté, sans indulgence mais le choix sans hésitation. #24Avril2022 #presidentielles2022 https://t.co/N6JyEmrpfw

20h26 : Dans une courte vidéo publiée sur Twitter, l’ancien candidat socialiste Benoît Hamon appelle à voter Emmanuel Macron. “Je sais que beaucoup d’entre vous hésitent. Moi je n’aurai pas d’hésitation. Pas d’indulgence, pas de naïveté, mais pas d’hésitation”, lance-t-il.

20h12 : Il est 20 heures, voici le point sur l’actualité :

• Selon les autorités américaines, le croiseur Moskva a été coulé par des missiles ukrainiens, ce que conteste Moscou. Suivez notre direct.

L’interrogatoire de Salah Abdeslam, seul membre des commandos du 13-Novembre encore en vie, s’est achevé au Palais de justice de Paris. L’accusé a présenté “ses condoléances” et “ses excuses” aux victimes.

• Près de 500 artistes signent une tribune dans Le Parisien pour appeler à voter Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle. Suivez notre direct.

• Le bilan des inondations dans l’est de l’Afrique du Sud s’est alourdi à près de 400 morts, selon les autorités locales. “Un total de 40 723 personnes ont été touchées” par les inondations et glissements de terrain.

19h24 : “Dans cette période où l’on sort du Covid et de la guerre en Europe, c’est aussi un témoignage d’espérance, ça a beaucoup de sens.”

En visite sur le chantier de Notre-Dame, le président sortant s’est félicité de l’avancée des travaux.

19h04 : La radio Europe 1 a reçu aujourd’hui un avertissement du régulateur de l’audiovisuel, l’Arcom (ex-CSA), pour n’avoir pas respecté l’égalité des temps de parole entre candidats avant le premier tour de l’élection présidentielle. Par exemple, sur la tranche du matin, les temps de parole relevés sur Europe 1 étaient de 22 minutes pour Anne Hidalgo ou 27 minutes pour Jean Lassalle contre 35 minutes pour Marine Le Pen, 36 minutes pour Eric Zemmour et 37 minutes pour Nathalie Arthaud. Sollicité par l’AFP, Europe 1 n’a pas réagi à cet avertissement.

18h41 : Bonsoir @Lea. Cette consultation sur le second tour prend fin demain soir à 20 heures. Les résultats devraient donc être connus dans la soirée ou dimanche.

18h41 : Bonjour FI. Savez-vous quand les résultats de la consultation des adhérents à LFI seront publiés ?

18h14 : Après les sportifs, les artistes. Plus de 500 écrivains, musiciens, chanteurs, directeurs de théâtre ou encore chorégraphes appellent, dans une tribune au Parisien, à voter pour Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle. Parmi ces personnalités, on retrouve Pierre Arditi, Jane Birkin, Black M, Matthieu Chedid, CharlElie Couture, François Cluzet, Béatrice Dalle, Vincent Delerm, David Foenkinos, Julie Gayet, Gilles Lellouche, Marc Levy, Clara Luciani, Fabrice Luchini, Alex Lutz, Enrico Macias ou encore Yannick Noah.

18h00 : L’après-midi touche à sa fin, voici un nouveau point sur l’actualité de ce vendredi :

• Moscou a annoncé l’expulsion de 18 diplomates de la représentation de l’Union européenne en Russie, en représailles à une mesure similaire prise par Bruxelles. Suivez notre direct.

L’interrogatoire de Salah Abdeslam, seul membre des commandos du 13-Novembre encore en vie, s’est achevé au Palais de justice de Paris. L’accusé a présenté “ses condoléances” et “ses excuses” aux victimes.

• Emmanuel Macron visite actuellement le chantier de Notre-Dame de Paris, pour faire le point sur l’avancée des travaux, trois ans après l’incendie de la cathédrale. Suivez notre direct.

• Le bilan des inondations dans l’est de l’Afrique du Sud s’est alourdi à près de 400 morts, selon les autorités locales. “Un total de 40 723 personnes ont été touchées” par les inondations et glissements de terrain.

17h49 : “Si les sondages s’améliorent pour [Emmanuel Macron], on redoute un mauvais effet de balancier”, explique cette ministre, certaine que “le front républicain fonctionne moins bien en 2022”. Son espoir ? “Que les gens changent leur vote dans l’isoloir.” Cela permettrait au président sortant, qui tient demain un meeting à Marseille, d’être élu “avec 55% des voix”, selon le pronostic de cette ministre.

17h48 : Alors que le dernier sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien-Aujourd’hui en France crédite Emmanuel Macron de 56% des intentions de vote au second tour, contre 55% hier, le camp du président sortant surveille cette courbe quotidienne avec fébrilité. Une ministre met ainsi en garde contre un “risque de démobilisation” à l’approche du scrutin.

17h33 : Avant le second tour de la présidentielle, Emmanuel Macron multiplie les promesses d’inflexion de sa ligne politique. Pour le chef de l’Etat sortant, l’objectif est clair : se montrer à l’écoute des préoccupations des Français et séduire ainsi l’électorat populaire et de gauche. Je reviens sur la manière dont le locataire de l’Elysée fait “bouger” sa ligne, à la marge.

Emmanuel Macron lors d'un déplacement à Denain (Pas-de-Calais), le 11 avril 2022. (LEWIS JOLY / AFP)

Emmanuel Macron lors d'un déplacement à Denain (Pas-de-Calais), le 11 avril 2022. (LEWIS JOLY / AFP)

(LEWIS JOLY / AFP)

16h57 : Emmanuel Macron est arrivé à Notre-Dame de Paris, où il doit découvrir l’avancée du chantier de reconstruction, trois ans après l’incendie qui a en partie dévasté la cathédrale. Vous pouvez suivre son déplacement dans notre direct.

16h50 : Le duel à distance entre les deux finalistes ne fait pour l’instant pas bouger les lignes. En hausse d’un point par rapport à hier, Emmanuel Macron est crédité de 56% des intentions de vote au second tour de la présidentielle, contre 44% pour Marine Le Pen, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien-Aujourd’hui en France. La marge d’erreur est de 3,4 points.

16h39 : Venue sur le marché de Pertuis (Vaucluse) afin de convaincre les électeurs, Marine Le Pen a vu son déplacement perturbé par des opposants. “Marine casse-toi, la France n’est pas à toi !” ont scandé ces derniers, tout le long du parcours de la candidate.

(FRANCEINFO)

14h20 : “Plus que jamais, la crise écologique est à notre porte. Or, le temps médiatique accordé à la question n’est pas à la hauteur.” Plusieurs organisations et défenseurs de l’environnement demandent, dans une lettre ouverte aux deux journalistes qui présenteront le débat télévisé de l’entre-deux tours, de consacrer un cinquième du temps à la crise écologique, qu’ils estiment ignorée dans la campagne présidentielle.

14h13 : Le temps file, il est déjà 14 heures ! Nous refaisons un point sur les titres :

• Au lendemain du naufrage de son vaisseau amiral en mer Noire, la Russie a menacé d’intensifier ses attaques sur Kiev après avoir accusé l’Ukraine de bombarder des villages sur son territoire. Suivez notre direct.

• Emmanuel Macron est attendu à partir de 16h30 à Notre-Dame, pour faire le point sur l’avancée des travaux, trois ans après l’incendie de la cathédrale.

Le bilan des inondations dans l’est de l’Afrique du Sud s’est alourdi à près de 400 morts, selon les autorités locales. “Un total de 40 723 personnes ont été touchées” par les inondations et glissements de terrain.

• EELV a déjà reçu 1,2 million d’euros depuis l’appel aux dons lancé par son candidat à la présidentielle, Yannick Jadot, pour parvenir à rembourser sa campagne. Suivez notre direct.

12h50 : Il est possible que l’entre-deux-tours de la présidentielle soit au cœur de vos discussions familiales ou amicales depuis dimanche. Vous n’en finissez pas de vous déchirer avec vos proches sur la notion de “front républicain” ? Vous ne parlez plus à un proche qui ne sait pas s’il “fera barrage” cette année ? Racontez-le à notre journaliste Raphaël Godet. Il attend vos témoignages par mail à raphael.godet[@]francetv.fr.

12h06 : Il est midi ! Faisons un point sur l’actualité :

• Au lendemain du naufrage de son vaisseau amiral en mer Noire, la Russie a menacé d’intensifier ses attaques sur Kiev après avoir accusé l’Ukraine de bombarder des villages sur son territoire. Le ministère a déjà annoncé la destruction d’un atelier de production de missiles sol-air dans l’usine Vizar, située dans la banlieue de Kiev. Suivez notre direct.

• La France insoumise (LFI) propose aux écologistes et aux communistes de former une coalition pour les législatives, dont la base serait “un programme commun partagé établi “à partir de” celui de Jean-Luc Mélenchon, dans deux lettres rendues publiques ce matin. Les Insoumis, qui n’ont pas adressé leur courrier au Parti socialiste, proposent à leurs concurrents de gauche de rejoindre un label commun, celui de l’Union populaire, afin de construire “une majorité politique à l’Assemblée nationale”.

• EELV a déjà reçu 1,2 million d’euros depuis l’appel aux dons lancé par son candidat à la présidentielle, Yannick Jadot, pour parvenir à rembourser sa campagne. “C’est un immense soulagement”, a réagi le secrétaire national du parti, Julien Bayou, après avoir indiqué ce montant lors d’une conférence de presse. Suivez notre direct.

Le Smic augmentera automatiquement le 1er mai de 2,65%, soit une hausse mensuelle d’environ 34 euros net, du fait de la forte inflation enregistrée depuis novembre, a annoncé le ministère du Travail.

11h44 : “C’est un immense soulagement”, a réagi le secrétaire national du parti, Julien Bayou, après avoir communiqué sur ce montant lors d’une conférence de presse. “Après le vote utile, le chèque utile”, a-t-il lancé. Au premier tour, Yannick Jadot n’a pas dépassé la barre des 5% des voix, ce qui empêche EELV d’être remboursé de l’intégralité des dépenses engagées pour sa campagne. Le parti devait trouver environ 2 millions d’euros dimanche soir.

11h51 : Europe Ecologie-Les Verts a déjà reçu 1,2 million d’euros depuis l’appel aux dons lancé par son candidat à la présidentielle, Yannick Jadot, dimanche, pour parvenir à rembourser sa campagne.

(Philippe Labrosse / Hans Lucas via AFP)

11h36 : “C’est un front qui n’a rien de Républicain”, dénonce Marine Le Pen, en désignant les responsables politiques qui appellent à faire barrage contre elle. On a la possibilité de sortir d’un système qui se perpétue depuis trent ans. Il est normal que ce système essaye de se défendre, de la manière la plus brutale qui soit, à base d’anathèmes, de diffamations et d’injures”, ajoute la candidate du RN.

11h27 : “Ce sont des gens qui étaient des opposants politiques et quand le système est en danger, ils se coalisent pour que rien ne change”, commente Marine Le Pen, en déplacement à Pertuis (Vaucluse), à propos des personnalités politiques ayant affiché leur soutien à Emmanuel Macron ces derniers jours.

10h17 : Mohamed votera Macron parce qu’il faut “sauver la France” et parce que “Le Pen, c’est la peste et le choléra en même temps”. Esteban s’abstiendra parce qu’il choisit “de ne pas choisir”. Un vieux monsieur pourrait, lui, “peut-être” donner sa voix à la candidate du RN. A Montpellier, 47 207 électeurs ont donné leur voix à Jean-Luc Mélenchon dimanche dernier. Ils me racontent “leur” drôle de second tour.

Des panneaux électoraux installés dans le quartier de la Paillade, à Montpellier (Hérault), le 12 avril 2022. (RAPHAEL GODET / FRANCEINFO)

Des panneaux électoraux installés dans le quartier de la Paillade, à Montpellier (Hérault), le 12 avril 2022. (RAPHAEL GODET / FRANCEINFO)(RAPHAEL GODET / FRANCEINFO)

10h34 : Avec du retard (une petite heure, tout de même) voici un point sur l’actualité de cette matinée :

“Le point [d’indice] des fonctionnaires bougera”, a annoncé Emmanuel Macron ce matin sur franceinfo. “Ce sera le fruit de la concertation et du travail qui sera mené par le gouvernement” en cas de réélection. Le président et candidat à sa réélection a également déclaré vouloir “bouger” sur la déconjugalisation de l’allocation adulte handicapé. Sur France Bleu Vaucluse, Marine Le Pen a déclaré vouloir renforcer “le localisme” pour parer à l’urgence écologique. Elle souhaite également “réintégrer les 15 000 soignants” qui ont été expulsés de l’hôpital (de par l’obligation de la vaccination et du pass sanitaire). Suivez notre direct.

La Russie annonce avoir détruit une usine d’armement en banlieue de Kiev et assure que les frappes sur la capitale ukrainienne vont être intensifiées pour répondre aux attaques menées par l’Ukraine en territoire russe. Moscou assure également avoir tué une trentaine de “mercenaires polonais” dans une frappe menée dans le nord-est de l’Ukraine, dans un contexte de vives tensions entre Moscou et Varsovie. Suivez notre direct.

Le Smic augmentera automatiquement le 1er mai de 2,65%, soit une hausse mensuelle d’environ 34 euros net, du fait de la forte inflation enregistrée depuis novembre, a annoncé le ministère du Travail.

• Des affrontements entre manifestants palestiniens et policiers israéliens sur l’Esplanade des Mosquées à Jérusalem ont fait plus d’une centaine de blessés sur fond de crainte d’un embrasement dans les Territoires palestiniens occupés.

09h53 : L’interview d’Emmanuel Macron dans les “Matins présidentiels” sur franceinfo est terminée. Voici ce que l’on peut en retenir :

• S’il est réélu, le point d’indice de “l’ensemble des fonctionnaires bougera”, promet Emmanuel Macron. “Ce sera le fruit de la concertation et du travail qui sera mené par le gouvernement”, a-t-il précisé.

• Le président de la République assure également que l“on doit bouger” sur l’allocation adulte handicapé. “Ce qui est vrai c’est que ça crée une situation aberrante pour les personnes en situation de handicap, donc on va le bouger”, a-t-il annoncé.

• Dans la réforme des retraites, l’âge du départ à taux plein “ne bougera pas”, a fait savoir Emmanuel Macron. “62 ans c’est l’âge légal, vous avez à côté de ça un nombre de trimestres, on a beaucoup de gens qui vont travailler au-delà de 62 ans, c’est pour ça que pour les salariés du privé, l’âge médian de départ est de 63 ans et demi”, a-t-il détaillé.

• Sur le volet économique, Emmanuel Macron veut commencer “à rembourser la dette” dès 2026. Pour cela, il souhaite investir, “en relançant sur la transition écologique pour créer de l’emploi”, “baisser les impôts” et “baisser le déficit”.

• Interpellé sur le orphelins en Syrie, nés de parents français qui étaient partis combattre avec l’Etat islamique, le candidat sortant assure qu‘ils seront rapatriés, sans donner plus de précisions sur les délais de leurs retours. “Ces opérations se feront”, affirme le président de la République.

09h56 : Interrogé sur l’éventualité qu’il nomme un Premier ministre issu de la gauche, Emmanuel Macron répond “qu’il n’exclut jamais rien”. Dans l’histoire de la cinquième République, il n’y a jamais eu un président qui a autant été chercher des talents en dehors de sa propre majorité”, souligne le chef de l’Etat.

09h36 : Interpellé sur le sort des orphelins en Syrie, nés de parents français qui étaient partis combattre avec l’Etat islamique, Emmanuel Macron assure qu’ils seront rapatriés, sans donner plus de précisions sur les délais de leurs retours. “Ces opérations se feront”, affirme le président de la République.

09h25 : 🗣 Daniel questionne le candidat sur les orphelins français dans les camps de Syrie ➡️ “La France a déjà rapatrié beaucoup d’enfants et de mineurs. La règle, c’est quand il y avait des parents qui refusaient ou des fratries à séparer, on ne le faisait pas”, dit le président. https://t.co/9gzB6XE0l7

09h21 : Sur le volet économique, Emmanuel Macron veut “commencer au prochain quinquennat à rembourser la dette”. Pour cela, le président sortant propose trois étapes :

• investir, “en relançant sur la transition écologique pour créer de l’emploi”,

• “baisser les impôts”,

baisser le déficit”

09h21 : 🗣 Stéphane interroge Emmanuel Macron sur la dette ➡️ “On a baissé le déficit avant la crise Covid. On a en effet fait de la dette pendant la période Covid, comme nos voisins”, dit le candidat, qui veut “dès 2026 commencer à rembourser la dette”. https://t.co/VOPA9K4TM3

09h10 : 🗣 Estelle, fonctionnaire, questionne E. Macron sur ses mesures pour la fonction publique ➡️ “L’indice minimum de la fonction publique sera revalorisé”, tout comme le Smic, annonce le président-candidat. “Il y aura une revalorisation du point”, mais il ne donne pas de chiffre. https://t.co/t2a1NlohY3

09h35 : Emmanuel Macron assure également que “l’indice minimum de traitement de la fonction publique sera revalorisé”. Ensuite durant l’été, “on veut faire un réforme complète de l’organisation de la fonction publique et il y aura une revalorisation du point, pour qu’il permette d’accompagner les éléments de pouvoirs d’achat”, ajoute le président de la République, candidat à sa réélection.

09h06 : 🗣 Y aura-t-il un fichage des délinquants sexuels ? ➡️ “Ce sera le cas”, assure Emmanuel Macron, un “fichage administratif”, à l’image des fichés S. Suivez le live 👉 https://t.co/cEwi3c61QM https://t.co/Y1rhBjkIPB

09h05 : 🗣 Jeanne Pujos Saint-Genez, membre de “Double peine” : “j’ai dû aller porter plainte 3x avant qu’on prenne ma plainte” ➡️ “Maintenant on a formé les policiers et les gendarmes. Toutes celles et ceux qui sortent d’école sont formés”. https://t.co/gVNGu5FUcI

09h04 : Concernant la prise en charge des femmes victimes de violences conjugales, Emmanuel Macron propose de “ficher” un homme qui aurait déjà fait l’objet demains courantes” et de “dépôts de plainte” pour que l’on “puisse savoir qu’il a déjà des antécédents et avoir une alerte supplémentaire”.

09h01 : 🗣 Sara El Attar interroge maintenant le président sortant sur le voile ➡️ “J’ai toujours été très clair. La laïcité, c’est la possibilité de croire ou de ne pas croire. J’ai défendu en 2017 le statu quo. Je n’ai pas changé les règles”, pour Emmanuel Macron. https://t.co/GSYVjAmK9d

09h00 : “J’ai essayé durant ce quinquennat de faire que nos compatriotes dont la religion est l’islam de la vivre de la manière la lus apaisée possible.”

Interrogé sur son rapport au voile, Emmanuel Macron assure qu’il ne s’agit “pas d’une obsession” pour lui. Le chef de l’Etat souligne au passage qu‘”il y a des quartiers où les jeunes filles ne voudraient pas avoir de voile, toutes ces situations existent”.

08h57 : 🗣 Lucie Carrasco questionne le candidat sur l’AAH ➡️ “Choisissez l’amour”, lui répond Emmanuel Macron. “On doit bouger sur ce point”, assure-t-il. https://t.co/IP1ufMDMKc

08h52 : 🗣 Déclaration commune d’impôts des couples ni-pacsés ni-mariés ➡️ “Je crois à la société de confiance et je ne crois pas à la multiplication des abus. L’idée, c’est qu’on est un système plus souple. Cela correspond à nos modes de vie”, selon Emmanuel macron. https://t.co/FWnHXDtjSC

09h11 : Interrogé sur le salaire du PDG de Stellantis, Carlos Tavares, qui atteindrait 66 millions d’euros, Emmanuel Macron estime que “c’est choquant, c’est excessif”. Le candidat-président estime qu’il “faut mener le combat en Européens pour qu’on ait des rémunérations qui ne puissent pas être abusives (…) sinon la société explose”.

08h44 : Emmanuel Macron propose “deux garanties” face à l’inflation qui augmente. “Dès cet été, je veux qu’on puisse augmenter les retraites de 4% pour tous les retraités”, déclare-t-il. En cas de réélection, le chef de l’Etat souhaite par ailleurs que la pension minimale de retraite (actuellement de 980 euros) soit “portée à 1 100 euros, y compris pour les retraités actuels”. Cette augmentation se fera “à partir de la réforme de la retraite”, précise-t-il.

08h38 : “Il y aura toujours un net avantage pour les carrières longues” concernant l’âge de départ à la retraite, assure le président sortant. “On va réintégrer des éléments sur la pénibilité, les tâches les plus difficiles, qui permettront d’avoir des bonus et de partir plus tôt”, précise-t-il.

08h33 : “La pureté n’existe pas : il faut accepter de choisir pour quelque chose qui n’est peut-être pas totalement ce qu’on pense mais qui s’en rapproche le plus”, affirme Emmanuel Macron sur franceinfo en analysant les différences entre son projet politique et celui de sa rivale, Marine Le Pen.

08h31 : Emmanuel Macron est l’invité de Salhia Brakhlia et Marc Fauvelle dans les “Matins présidentiels” sur franceinfo. Suivez son interview dans ce direct. Vous pouvez poser vos questions au candidat-président au 0 809 40 41 42.

Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Présidentielle 2022 : Robert Ménard, soutien de Marine Le Pen, dit se mettre en retrait jusqu’au second tour – franceinfo
Étiqueté avec :        
%d blogueurs aiment cette page :