Un appel aux dons est lancé par le CCAS de La Charité-sur-Loire – Le Journal du Centre

Depuis un mois, la guerre fait rage en Ukraine. Au-delà du drame humain avec son flot de morts et ses flux de réfugiés, la crise économique conséquente au conflit touche désormais de plein fouet le quotidien de chacun, notamment des personnes et des familles les plus démunies. C’est particulièrement du côté des factures énergétiques que le budget a explosé. Le prix du fuel s’est envolé avec des prix qui ont plus que doublé et des passages à la pompe qui font mal au ventre et au portefeuille.

Des bons d’achat pour régler la facture énergétique

La Ville et son CCAS (Centre communal d’action sociale) ont donc décidé de réagir en lançant exceptionnellement un appel aux dons destinés à subvenir aux besoins des personnes en difficulté et les accompagner bon an, mal an, durant cette période difficile. « C’est un appel au don en numéraire qui va être centralisé par le CCAS et redistribué sous forme de bons d’achat. Ces dons sont déductibles des impôts », explique Catherine Despesse, 2e adjointe chargée de l’action sociale, services à la personne, santé, solidarité. « Ces bons d’achat seront destinés uniquement à soulager la facture énergétique, pour régler l’électricité, le fuel ou encore le carburant », précise-t-elle, ajoutant « les fonds récoltés serviront également à participer au paiement des charges des logements mis à disposition par des particuliers à des familles ukrainiennes ».

Le CCAS, comment ça marche ?

Le CCAS (Centre communal d’action sociale) est un service de la mairie, à l’instar de l’état civil ou l’urbanisme, avec la différence qu’il possède son budget propre alimenté à 80 % par des subventions municipales. Présidé par le maire Henri Valès, le conseil d’administration est composé de 7 élus et 7 acteurs sociaux. Géré par Guillaume Gonzales, le centre s’adresse uniquement au public charitois, assurant un rôle d’accueil, d’aide et d’orientation.

Les services d’urgence. Il s’agit de “bons de commande” destinés à l’achat rapide de denrées de première nécessité : alimentaire, vestimentaire, carburant, bouteille de gaz, granulés. Uniquement des grandes surfaces charitoises.

La commission permanente. Composée par 6 membres du CA, elle étudie des dossiers nécessitant des frais plus importants. Il peut s’agir de paiement de “fluides” (gaz, eau, électricité, bois de chauffage, granulés, fuel…), de frais d’obsèques, de frais de garage, de loyers impayés, de contrôle technique… Ceci, sous forme de virement administratif aux fournisseurs (à La Charité et hors commune).

Le service d’animation seniors. Pendant deux ans, ce service a été mis en sommeil à cause de la pandémie et force est de constater qu’il a plutôt du mal à se “réveiller” avec de nombreuses dates annulées. Néanmoins, chose certaine pour 2022, les colis de Noël seront maintenus.

Le service domiciliation. À la manière d’une agence postale, il est possible d’avoir une adresse administrative au CCAS. Cela concerne notamment des personnes hébergées chez des amis, des sans-abri ou la communauté des gens du voyage.
Le logement d’urgence. Situé rue de la Montée-Saint-Jacques, il s’adresse à des sans-abri de passage pour une durée maxi de 3 nuits. À disposition, deux couchages, une cuisine, une salle de bains, des WC et des bons alimentaires.
Logements sociaux. Le CCAS gère en location 5 appartements dans le bâtiment L’Étape, place de l’Europe.

Frédéric Dumaillet

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Un appel aux dons est lancé par le CCAS de La Charité-sur-Loire – Le Journal du Centre
Étiqueté avec :
%d blogueurs aiment cette page :