VIDÉO – “Emmanuel Macon veut se planquer” : Éric Zemmour cinglant sur un possible débat sans le chef de l’État – Gala

Invité ce lundi 31 janvier sur le plateau de CNews, Éric Zemmour s’est agacé de la stratégie d’Emmanuel Macron. Le candidat de Reconquête ! dénonce son refus de débattre face à ses adversaires politiques avant le premier tour de la présidentielle.

À environ 70 jours du scrutin, Emmanuel Macron entretient un faux suspense sur sa candidature à la présidentielle et laisse planer le doute sur sa participation à un débat avant le 1er tour. Une manœuvre dénoncée par Éric Zemmour sur CNews, ce lundi 31 janvier. “Il va tout faire pour se plaquer lui aussi”, a dénoncé le candidat de Reconquête ! “Celui qui veut débattre, c’est celui qui est le plus en difficulté”, a rétorqué le journaliste Pascal Praud, soulignant qu’Éric Zemmour n’est crédité que de 12% dans les sondages, loin derrière le président sortant. “Emmanuel Macron évidemment, veut se plaquer. On a compris. Comme d’autres !”, a insisté le compagnon de Sarah Knafo avant d’ajouter : “Il y a les planqués dans cette campagne et ceux qui acceptent de confronter leurs idées et leurs opinions”.

Du côté de la majorité, Gabriel Attal s’est dit sceptique sur l’utilité d’un débat d’avant-premier tour entre Emmanuel Macron et les autres candidats à la présidentielle. Ce samedi 29 janvier dans Le Parisien, le porte-parole du gouvernement a également dénoncé leur tactique électorale : Ils installent une campagne de morts-vivants : tout est noir, pessimiste, nostalgique. À les écouter, tout était mieux hier et tout sera pire demain”, a-t-il critiqué.

Eric Zemmour débat face à Jean-Luc Mélenchon, lors de l'émission
© Jack Tribeca / BestimageEric Zemmour débat face à Jean-Luc Mélenchon, lors de l’émission “Face à Baba”, diffusée le 27 janvier 2022 sur C8.

“Une campagne de morts-vivants” : la réponse cash d’Éric Zemmour à Gabriel Attal

Une déclaration qui hérisse le poil d’Éric Zemmour, qui fait des thèmes de l’immigration et de l’identité nationale son cheval de bataille. Parler du destin de la France, ça ne les concerne pas en vérité (…) Ils sont passés à la France dissoute dans l’Afrique, dans l’Europe, dans le monde. Alors évidemment, il dit : “c’est une campagne de morts-vivants” quand on parle de la France. Ben oui, moi je vais parler de la France, a assuré Éric Zemmour sur CNews.

Crédits photos : Capture d’écran CNews

A propos de


Recherche Google News – Cliquez pour lire l’article original

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

VIDÉO – “Emmanuel Macon veut se planquer” : Éric Zemmour cinglant sur un possible débat sans le chef de l’État – Gala
Étiqueté avec :        
%d blogueurs aiment cette page :