Wojo Tolbiac, le coworking dans les nuages – IDEAT

Travail flexible, partagé ou à domicile, tout cela ne justifie pas un bureau moche. Avant même que l’usager entre dans Wojo Tolbiac, la façade de l’immeuble (restructuré par l’agence Monsieur Vilo Bach Architecture) envoie un message. Signée par la plasticienne suisse Carmen Perrin, constituée de 13 500 briques de verre aux couleurs de l’arc-en-ciel, elle insuffle une expérience visuelle et sensuelle.

Un endroit enchanteur

À l’intérieur, une autre représentation géante, figurant un ciel bleu nuageux celle-là et œuvre du graffeur Big Oh !, précise ce message. C’est apaisant, comme si on entendait que tout travail mérite salaire, mais aussi confort et détente. La première surface touchée donne le ton. Il s’agit d’un plateau de table en Wasterial, une innovation portée par Etnisi, une entreprise lilloise, et constituée à 75 % de matériaux recyclés, ici de la porcelaine. Quant aux poufs signés La Tête dans les nuages, ils sont réalisés à partir de toile de montgolfière.

Dans le hall d’entrée, la réception se prolonge sous un paysage céleste signé Big Oh !
Dans le hall d’entrée, la réception se prolonge sous un paysage céleste signé Big Oh ! Samuel Guigues

Dix niveaux, 7 500 m2, 820 postes de travail, 112 places de coworking, les chiffres claquent. Mais, en plus du pratique et du technologique, le projet mise sur l’esthétique. Celle d’un terrazzo qui évoque un nougat aux fruits secs, celle des lampes méduses ou des chaises Kartell en plastique de couleur. Les grandes tables sont à roulettes, avec plantes vertes à foison. Pour refléter l’histoire du quartier, une montgolfière multicolore est suspendue dans le hall. Elle suggère l’atterrissage dans le secteur, en 1783, de la première de ses consœurs transportant des humains. Une fresque représentant la skyline parisienne rappelle l’omniprésence de l’architecture contemporaine alentour. Le projet louche de même vers le street-art, très présent sur les murs des environs. Tout comme il fait référence par son jardin asiatique à la communauté qui façonne le visage du XIIIe.

Dans les étages, une salle de réunion se place sous le patronage de Mondrian.
Dans les étages, une salle de réunion se place sous le patronage de Mondrian. Samuel Guigues

Travailler en s’amusant

Wojo Tolbiac veut être aussi agréable durant la journée que pour la vie après 18 heures. On trouve ainsi dans les locaux une salle de sport équipée de douches ou un garage à vélos de 40 places – autant que pour les voitures dans le parking. Ici, les pauses sont encouragées par de vraies pièces de repos, confortables, avec de la couleur au mur. Du bureau de quatre postes jusqu’à l’open space de 80 personnes, la palette est riche. Partout, il est facile de s’isoler, de téléphoner, de se réunir ou de dormir. Profiter du ciel en plein air et prendre la lumière est aussi au programme. Le rooftop de 500 m2, très ensoleillé, jouit de surcroît d’une vue à 360 degrés.

Wojo Corner Paris 13 – Tolbiac. 25-27, rue de Tolbiac, 75013 Paris. Tél. : 09 70 73 41 15. Wojo.com

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Wojo Tolbiac, le coworking dans les nuages – IDEAT
Étiqueté avec :
%d blogueurs aiment cette page :